dans la presse

  • Le Clézio, McEwan, Angot, Huston…: l’affiche du Festival Passa Porta est prestigieuse : cent auteurs, dont nombre de stars. Un festival des littératures d’ailleurs, plutôt qu’un festival du livre. Ce ne sont pas les éditeurs qui sont au centre de l’attention, mais les auteurs et ce qu’ils ont à dire. -  Le Soir, 24.02.15
  • Une agréable plongée dans le monde des lettres à la Maison des littératures, certes, et une belle invitation à faire circuler librement les idées et les opinions. - Victoire, 21.03.15
  • Il ne faut pas confondre foire – commerciale – du livre et festival de littérature : la biennale Passa Porta vient judicieusement nous le rappeler cette semaine. [ …] Le festival Passa Porta s’est fait une place enviable dans le petit monde des événements littéraires axés sur le contenu, les rencontres et la proximité. - Focus Vif, 20.03.15
  • Le Festival Passa Porta est un festival qui compte. Concevez : des dizaines et des dizaines d'écrivains de toutes provenances, de toutes nationalités, lâchés dans la ville et l'ensemençant de leurs rêves. Imagine ! c'est le thème de ce festival. Allez-y. Laissez-vous porter. - Le Soir, 16.03.2013
  • La 4e édition du Festival Passa Porta, clôturée dimanche 24 mars, a ravi les amateurs de littérature et d'imaginaire, attirant près de 8 000 visiteurs. Les quatre soirées ont affiché complet, et plusieurs milliers de visiteurs ont bravé les rues enneigées de Bruxelles pou participer au grand Parcours, bouquet final du festival. - La Libre Belgique, 27.03.2013
     
  • La nuit de la nouvelle ou la fête des polyglottes. (...) Derrière un pupitre de livres empilés, les mots de l'auteur prennent enfin vie par sa voix. Quelques rires s'échappent lorsqu'il ose les allusions érotiques. Comme lui, ils étaient huit à se succéder durant trois heures de lecture. Tous venus des quatre coins du monde, ils nous ont fait voyager au travers des pages d'une de leurs nouvelles, chacun dans sa langue maternelle. (...) Les flatulences, sujet principal de la courte nouvelle Des vents qui passent de l'écrivain américaine Lydia Davis, clôture cette nuit de lecture par ses petites histoires pleines de poésie et d'humour. - Le Soir, 25.03.2013


Photo: Paul Auster et Siri Hustvedt  en conversation avec Frank Albers, Passa Porta 2008