1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 

agenda

ATELIER

mer. 21.06.2017 | 19:00 > 21:00
7 / 5 €
passa porta salon
EN

creative writing adriana ramírez - session 1

Rencontre avec Adriana E. Ramírez, écrivaine en résidence à Bruxelles, dans le cadre d’un atelier intensif d’écriture créative. L’atelier est composé de deux sessions. Celle du 21 juin sera consacrée à l’écriture de la poésie. Le 28 juin, nous lui donnerons vie lors d’une session de poésie slam et de lecture performée. L’objectif ? Apprendre à interpréter ses propres textes en live, face à un public. Il n’est possible de participer qu’à l’une des deux sessions. 

Adriana E. Ramírez est une poète performeuse et écrivaine de non-fiction et d’essais. Elle a grandi au Texas, et habite et travaille à Pittsburgh (Pennsylvanie). Ramírez a étudié l’anglais et l’écriture (non-fictionnelle) et a enseigné l’écriture créative et la littérature anglaise à l’université de Pittsburgh. Aujourd’hui, elle enseigne l’écriture non-fictionnelle à la Carlow University.

Adriana Ramírez a publié plusieurs recueils de poésie, dont les plus récents sont The Swallows (2014, Blue Sketch Press) et Trusting in Imaginary Spaces (2015, Tired Hearts Press). Sa nouvelle/mémoire Dead Boys (Little A, 2016) a été récompensée en 2015 par le PEN/FUSION Emerging Writers Prize, décerné chaque année à un manuscrit inédit de non-fiction d’un jeune auteur sur un thème multiculturel ou global. Dans cette œuvre, elle évoque le sentiment universel de deuil et de tristesse sur fond de trafic de drogue en explorant la situation géopolitique du Mexique, de la Colombie et des États-Unis. 

En outre, Adriana Ramírez est une slameuse active. Elle a fondé le Pittsburgh Poetry Collective et a remporté plusieurs concours, dont le National Poetry Slam en 2014. Ses essais critiques, qui évoquent des thèmes tels que la littérature américaine, la violence et l’immigration, ont notamment été publiés dans le Los Angeles Times et le Los Angeles Review of Books.

Durant sa résidence à Bruxelles, Ramírez poursuit son travail sur son nouveau livre The Violence, qui paraîtra en 2018. L’œuvre raconte une histoire familiale colombienne inspirée de témoignages oraux sur le tourisme de la drogue. 

Plus d’informations sur le site internet de l’auteure

Bookmark and Share